• Accueil
  • Style
  • Partenaires
  • Vendre un album
    • Vendre un album
    • ma boutique
    • Artistes et groupes
    • Labels
    • En savoir plus
  • Mon compte
Trouble in the machine
« Trouble in the machine », le premier album de –MR.X-, énergie rock, envolées de guitares, breaks furieux et des mélodies qui vous feront décoller…

Trouble in the machine

-MR.X-

Label : -MR.X- - Date de sortie : 2012---
Styles : Rock IndieRock
Promo Fan
Prix : 10.00 €
Cet album contient du contenu numérique (livret, photos...)
Aircrash 04:20
The Joker 03:58
Pleasures of the Forbidden Shores 04:57
Science Friction 06:16
Trouble in the Machine 06:13
A Walk with You 05:46
Bloody Mary 04:52
extrait non disponible What You Would Do (For Me) 05:47
extrait non disponible Don't Run Away 04:51
extrait non disponible The Road 05:04
« Trouble in the machine », le premier album de –MR.X-, recèle dix compositions qui font preuve d’une homogénéité et d’une énergie rare.
« Aircrash » évoque la phobie de l’avion et le cauchemar que représente chaque décollage – et la crainte de ne jamais revoir le plancher des vaches.
« The Joker » est un des titres-phares du groupe, repris en chœur par le public à chaque concert, grâce à son refrain mémorisable dès la première écoute.
« Pleasures of the Forbidden Shores » calme le jeu – dans un premier temps – et emmène l’auditeur vers des territoires plus planants, histoire de le détendre (un peu) avant de revenir plus fort, un peu à la manière d’un Queens of the Stone Age.
« Science Friction » est un titre à tiroirs, au sein duquel les breaks se succèdent, faits d’accélérations brutales et de dérapages contrôlés qui laisseront l’auditeur pantois.
« Trouble in the Machine » - la chanson – trompe elle aussi son monde : ça commence tout doux avant d’asséner une belle gifle à celui qui ne se méfiait pas, histoire de réveiller les troupes jusqu’à l’arrivée d’un solo qui vous fera monter le son dans la seconde.
« A Walk with you » démarre comme une innocente ballade, avant de monter en puissance pour un final qui n’a rien à envier aux cavalcades de Wolfmother.
« Bloody Mary », « Don’t Run Away » - un single potentiel – et les autres titres complètent le tableau et satisferont pleinement les fans de Muse, QOTSA, Wolfmother, voire Nirvana. Alors n’hésitez plus : le bonheur auditif ne tient qu’à un clic de mulot ! Et ce n’est là que le début de l’aventure !...

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet album.