• Accueil
  • Style
  • Partenaires
  • Vendre un album
    • Vendre un album
    • ma boutique
    • Artistes et groupes
    • Labels
    • En savoir plus
  • Mon compte

Inoxydable

Chris Demolition Blues

Label : Chris Demolition Blues - Copyright : Chris Demolition Blues - Date de sortie : 2018--
Styles : Rock Chanson Blues Auteur Compositeur
Promo Fan
Ajouter l'album CD au panier
Prix : 13.50 €
CD EN STOCK LIVRAISON RAPIDE
Prix : 8.00 €
Cet album contient du contenu numérique (livret, photos...)
A fond dans la bagnole 4:13 Ajouter
La nuit 4:31 Ajouter
extrait non disponible Chronophage 3:21 Ajouter
Lâche l'affaire 3:29 Ajouter
Politiquement correct 4:39 Ajouter
extrait non disponible Le courant 4:54 Ajouter
Brexit 3:30 Ajouter
extrait non disponible Honky-Tonk bougies 4:44 Ajouter
Kiff Max 4:00 Ajouter
extrait non disponible Ratissés 5:43 Ajouter
Y a pas d'quoi s'en faire 4:50 Ajouter
01 - A fond dans la Bagnole L’histoire d’un gars qui roulait vite, bien trop vite. Par chance, la morale est sauve à la fin. 02 - La Nuit « Je la sens dans mon sang, je la trouve jolie… » 03 - Chronophage « A mon chrono, y a une fuite : Le temps passe beaucoup trop vite » 04 - Lâche l’affaire Une autre histoire d’un gars sans doute malhonnête mais certainement bien seul. Clin d’oeil aux Stones pour la musique. 05 – Politiquement correct Un grand coup de gueule sur ce dialecte pour hypocrite. « Des minorités visibles au dommage collatéral, ça devient incompréhensible pour camoufler ce qui fait mal » 06 – Le courant On frôle la philosophie dans cette ballade qui nous rappelle un choix sensible de notre existence : être actif ou passif ? 07 – Brexit Nul besoin de présenter le « Brexit » d’outre-manche, mais a-t-on pensé qu’on pouvait en faire un dans sa propre vie ? Avec les avantages et les inconvénients de la solution… 08 – Honk-Tonk Bougies Le gâteau d’anniversaire : ami ou ennemi ? 09 – Kiff Max Rock décapant, texte sous (légère) influence Gainsbourg avec des rimes en « If » et en « Ax » 10 – Ratissés Arnaque aux sentiments sur internet. Les « ratissés » n’oseront pas se plaindre. 11 – Y pas d’quoi s’en faire Un blues qui aurait pu faire partie du premier album. Avec une conclusion « ironiquo-épicurienne ».

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet album.