• Accueil
  • Style
  • Partenaires
  • Vendre un album
    • Vendre un album
    • ma boutique
    • Artistes et groupes
    • Labels
    • En savoir plus
  • Mon compte
Mieux qu'en vrai
Duo électro-bricolo-punk, Machinchose ne ressemble à rien. "(...) sorte de Stupeflip de la chanson française, avec contes dada, rythmes bizarres, sons étranges ; juste assez intrigant pour donner envie." (Longueur d'Ondes)"

Mieux qu'en vrai

Machinchose

Label : La Cervelle - Copyright : Machinchose - Date de sortie : 2012---
Styles : Rock Electro Rock Indépendant French Touch
Promo Fan
Ajouter l'album CD au panier
Prix : 14.00 €
CD EN STOCK LIVRAISON RAPIDE
Prix : 14.00 €
Cet album contient du contenu numérique (livret, photos...)
extrait non disponible dégât collatéral 03:11 Ajouter
pluie dessus-dessous 03:13 Ajouter
extrait non disponible boueux 02:33 Ajouter
extrait non disponible frais de bouche (à la Saint Valentin) 02:13 Ajouter
extrait non disponible scions dans les bois 03:01 Ajouter
chanson sur toi 02:52 Ajouter
extrait non disponible parfois (j'oublie) 02:47 Ajouter
extrait non disponible repiqué 03:12 Ajouter
extrait non disponible de ton art'y cul 03:54 Ajouter
extrait non disponible dans mon taudis 02:09 Ajouter
extrait non disponible pied de nez 02:24 Ajouter
extrait non disponible chanson triste 03:24 Ajouter
extrait non disponible ça pousse vraiment 03:02 Ajouter
extrait non disponible Gourmet 03:50 Ajouter
extrait non disponible plaire 01:55 Ajouter
extrait non disponible s'enfuir ou pire 03:25 Ajouter
extrait non disponible chanson sans un 03:59 Ajouter
extrait non disponible elle me plaît tellement (qu'elle ne me voit pas) 03:00 Ajouter
tuba m'a tuer 03:06 Ajouter
extrait non disponible en riz 02:27 Ajouter
extrait non disponible figurines + nouveau RO (morceau caché pas trop loin quand même) 06:17 Ajouter
Cabaret dada électro-bricolo-punk, à la maison en home studio, 2 musiciens multi-instrumentistes sur scène :
Léa le Meur au violoncelle amplifié, au steel drum, aux boîtes de conserve et un peu au chant, Eugène Lampion au tuba basse amplifié, au sampler, au tom basse et à la casserole, à la guitare folk et à la basse distordue, à l'accordéon et au chant...

Après 5 albums et 12 ans de concerts en duo, avec un passage trio, Machinchose expérimente sans cesse,
entre concert et happening, avec toujours en ligne de
mire le bricolage électro-acoustique musical façon
"Leçon de guitare sommaire" de Boby Lapointe.

Le bricolage, collage sonore, par l'électronique du home studio, c'est le même état d'esprit que sur la scène, la forme change, les arrangements sont tout aussi improbables sur disque que sur scène. Certaines des chansons de ce disque ont des années de scène derrière elles, d'autres ont été composées au moment de l'enregistrement, et n'ont pas encore trouvées leur adaptation à la scène. Nouveauté dans la démarche, certaines des chansons de Mieux qu'en vrai ont été enregistrées en configuration live par le sonorisateur du groupe, Lionel Godinho.

Terroristes de la Scène Nouvelle Chanson Française (SNCF), Dada approximatif, punk improbable, avec Mieux qu'en vrai, le 6ème album, Machinchose se fout des codes de la musique, brouille les repères du texte et sort des sentiers battus avec un plaisir et une joie communicatifs !

Machinchose, ça ne ressemble à rien et c'est ça qu'est bon !







LA PRESSE

L'YONNE REPUBLICAINE - 3 avril 2012
"Décapants et innovants (...) Léa et Eugène jonglent avec les mots bricolo-bricolés et posent avec des mimiques à la Tati. Le tout dans une grande autodérision qui sert de lien dans la panoplie d'instruments de musique traditionnels faisant bon ménage avec les boîtes de conserves, planche à repasser, radiateurs... (...) inclassable et indescriptible, Machinchose ouvrait à La Closerie un nouveau genre d'humour musical."

LONGUEUR D'ONDES – Eric Nahon – n°44 avril-juin 2008
"Le space cake de ce terroriste auto-proclamé de la SNCF (Scène Nouvelle Chanson
Française) n'est ni trop expérimental, ni trop rebutant. (...) Ca interpelle comme une bonne
expo d'art moderne qui fait réfléchir, qui fait plaisir et ne laisse pas indifférent. (...) Chez
Machinchose, on fait de la musique autrement. Exigeant ? Oui, parce que différent et
largement singulier. Accessible ? Paradoxalement oui. Cet album chamboule les oreilles, mais son ouverture en fait un vrai disque et pas une thèse en électroacoustique. C'est une œuvre sur laquelle on chante comme on parle. Et si ça vous défrise, tant mieux !"
"(...) sorte de Stupeflip de la chanson française, avec contes dada, rythmes bizarres, sons
étranges ; ni trop expérimental, ni trop rebutant, juste assez intrigant pour donner envie."

SUD-OUEST – Patrick Scarzello – 15 mai 2008
"La formule concert qu'il a désormais adoptée rend justice à son goût pour la chanson, plus qu'aux expérimentations sonores de ses disques. (...) Eugène Lampion délivre un répertoire qu'il a constitué au fil de son histoire."

VENTILO (Marseille) n°219 – 19 au 25 mars 2008
"(...) on se doit aussi de mentionner les excentriques Machinchose (à ne pas confondre avec les Biduletruc !) qui conjuguent avec humour – et pas mal d'intelligence aussi – chanson française et dadaïsme ; c'est si rare que c'en est bon. Allez faire un tour sur leur site, vous cernerez mieux l'animal. (...) trio totalement en marge des canons de la chanson française. Dadaïste et punk dans l'esprit, une jolie découverte du festival Avec le Temps."

SUD-OUEST, 17 février 2006
"Eugène Lampion est un extrémiste, dans le bon sens du terme. (...) il est bien placé pour
poser les questions qui fâchent ou les affirmations qui font tache dans un monde consensuel." Jean-Luc Eluard.

CHORUS, automne 2005
"On frôle le n'importe quoi sans jamais s'y vautrer (...) joyeusement modeste, qui distille -sous les vannes potaches -un esprit libertaire toujours rafraîchissant." Yannick Delneste.

LONGUEUR D'ONDES, automne 2005
"(...) bordélique à souhait, débordant d'idées, tout sourire et tout plaisir, bourré d'antidotes à la mauvais humeur." Jonathan Hénault.

NOUVELLE VAGUE, sept. 2003
"C'est la joie d'une chanson française débridée, libre de toute convenance, fraîche et poétique, pleine de vie." Romain Vigna.

LONGUEUR D'ONDES, hiver 2001
"Étonnant dans l'écriture, ce disque fait du bien." J-Philippe Trigla

ADEN, 29 septembre 2001
"Entre un rock bruitiste, de l'électro pointue ultrabidouillée et une ritournelle parigote à
l'accordéon..."
LA VOIX DU NORD, 26 septembre 2001
"(...) aux frontières du surréalisme, qui y croise Bobby Lapointe et Sttellla. (…) Parfois
déroutant mais finalement délicieusement déjanté."

LIBERATION, 21 septembre 2001
“ (…) il fourmille encore de ces calembours qui établissent une filiation avec l’humour absurde de Bobby Lapointe. Autre point commun avec le chanteur barbu loufoque, cette façon si personnelle d’appréhender le rythme dans un vivant langage." Ludovic Perrin.

LES INROCKUPTIBLES ,11 septembre 2001
“ (…) le Bordelais Eugène Lampion poursuit son oeuvre terroriste, entre happening situ et
minimalisme hardcore, et réussit à marier Houellebecq et Bobby Lapointe. " F. Valion.

LE PARISIEN, 19 janvier 2001
"Machinchose bricole ses mélodies savoureuses à partir de quelques accords de guitare, d'un zeste d'accordéon et de violoncelle, qu'il mixe comme une boîte à musique surréaliste dans son home studio." Yves Jæger

LE COURRIER DE L'OUEST DIMANCHE, 27 août 2000
"Musique épurée qui, dans la simplicité des textes, fait croire que l'écriture est facile. Les
paroles, réduites au minimum, n'empêchent pas la magie d'agir. Le bonheur !"




DISCOGRAPHIE par les albums :

"Mieux qu'en vrai" (septembre 2012 - La Cervelle)
"En vrac et d’un bloc" (janvier 2008) – Alienor Records / Discograph
"Machinchose et ses amis : pas connus" (2005) – La Cervelle / Production Spéciales
"Toutes directions" (2003) - Sergent Major/Mosaic Music
"C'est pas pour danser" (2001) - Eastwest/ Warner
"Des choses" (2000) - Eastwest/ Warner



SCENES PARTAGEES AVEC :
Didier Super, Anaïs, Les Frères Brothers, Éric Toulis, Théo Hakola, Rue de la Muette, Yoanna, Les Acrobates, Valhère…



DISPOSITIFS :
- Demi-finale tremplin Le Mans Cité Chanson (Yvré L'Évêque) en 2009.
- Les « Petites scènes » de l’Iddac (Conseil général 33) en 2007.
- Demi-finale tremplin Chorus des Hauts de Seine (à Vanves) en 2003.
- Le chantier des Francos (La Rochelle) en 2002.

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet album.