• Accueil
  • Style
  • Partenaires
  • Vendre un album
    • Vendre un album
    • ma boutique
    • Artistes et groupes
    • Labels
    • En savoir plus
  • Mon compte
Je suis là.
Écrit et composé principalement entre la France et la Belgique , un album touchant qui va droit au cœur.

Je suis là.

Coemguem

Label : Coemguem prod - Copyright : Coemguem - Date de sortie : 08/0-/2-11
Styles : Chanson Chanson à texte Auteur Compositeur
Promo Fan
Prix : 6.70 €
Cet album contient du contenu numérique (livret, photos...)
La tristesse est si jolie parfois. Ajouter
Minuit décembre Ajouter
Je suis là. Ajouter
La nuit nous aspire. Ajouter
Mon ange. Ajouter
Dijon Liège Liège Dijon Ajouter
"Tu sais la tristesse, c’est beau parfois"

Il est vrai que la Bourgogne n’est pas réputée pour ses chanteurs à voix rauque. On a bien Yves Jamait, mais pour les autres artistes, il faut plutôt lorgner traditionnellement du côté de la Belgique ou du Nord, ou même des titis parisiens.

C’est pourtant bel et bien un Bourguignon pure souche qui après s’être exilé quelques temps à Liège et avoir usé ses cordes vocales sous les averses wallonnes, nous est revenu pour nous proposer un premier EP prometteur.

Certains auront reconnu l’ancien chanteur de Arden, groupe rock dijonnais, qui se lance désormais dans une carrière solo. Même s’il n’a pas encore éprouvé la scène avec ce nouveau challenge, nul doute que nous le verrons prochainement dans certains cafés-concerts ou petites salles intimistes, où nous partirons valser sous les sanglots longs de sa mélancolie.

Car mélancolie il y a chez Coemguem. Une mélancolie marquée de l’empreinte d’une vie pas facile, bercée de désillusions, et c’est à travers le chant qu’il a choisi de laisser s’exprimer sa douleur.

Pensé d’abord comme un défi personnel, comme un moyen d’externaliser ses peines à travers la musique, le projet aurait pu rester confidentiel, mais il a choisi d’en sortir un EP encore très discret, lancé au printemps mais qui donne toute confiance sur les futurs projets de Coemguem.

On croit reconnaître l’inspiration d’un Mano Solo qui serait toujours présent, ou d’un Balbino Medellin bourguignon, mais c’est bien seul avec sa guitare que Coemguem compose et interprète ses chansons intimes, parfois bouleversantes, et l’on se prend à penser, avec lui que la tristesse est si jolie parfois…. »
MATHIEU
15/07/11

Chronique du webzine Bourguignon La scène Bourguignonne. http://www.lascenebourguignonne.com/

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet album.