• Accueil
  • Style
  • Partenaires
  • Vendre un album
    • Vendre un album
    • ma boutique
    • Artistes et groupes
    • Labels
    • En savoir plus
  • Mon compte
Versus
« Audrey Jungle fait de la chanson sous la double influence de Nirvana et d’Olivia Ruiz. Le résultat est aussi mélancolique que chaud, aussi pimenté qu’enragé. »
Hugo Cassavetti, Biba n°369, novembre 2010
Découvrez
Style
> Rock
> Ska
Localisation
Si vous aimez...
> Olivia Ruiz
> Noir Désir
> Nirvana

Versus

Audrey Jungle

Label : Audrey Jungle - Copyright : Audrey Jungle - Date de sortie : 2010---
Styles : Rock Ska
Promo Fan
Ajouter l'album CD au panier
Prix : 8.00 €
CD EN STOCK LIVRAISON RAPIDE
extrait non disponible Intrepidamente descarada 04:32
extrait non disponible Poète ou marchand d'armes 03:50
extrait non disponible Serait-ce les averses ? 03:35
extrait non disponible Je cherche le sol 03:05
« Avec un rock sensible et multiculturel, le groupe dépasse la chanson française grâce à son inspiration originale et versatile. » Los Andes , quotidien argentin, 31/03/2011

« Très énergique, avec des explosions de guitares, des rythmiques endiablées, des incursions de violons et une voix très sensuelle. » Froggy’s delight, 27/02/2011

« Audrey Jungle, Découverte Rock LET ROCK RULE Radio, c’est une musique de caractère, mélange subtil de rock et de sonorités latines, née d’une rencontre dans la bouillonnante ville de Buenos Aires. Auteurs de Versus, un surprenant EP sorti en 2010, le duo impose une identité propre et un caractère à toutes épreuves. » Rock’n’France, 26/01/2011

« Que l’on soit plutôt sucré ou salé, voire carrément pimenté, il y en a de toute façon pour les papilles les plus exigeantes dans « Versus » ! » Zicazic, 22/01/2011

Il y a quelque chose de sanguin et de charnel. La basse et la batterie sculptent le rythme originel du rock, réminiscence d’un battement cardiaque primitif. La guitare en distorsion lourde, affamée ou douloureuse, nous séduit soudain d’un son clair nonchalant. La voix oscille en funambule entre les dissonances violentes et les résonances intimes, alternant plaintes survoltées et confidences révoltées. Les intentions chaloupent sur les registres, de l’envolée lyrique au cri viscéral.

Le but est de faire chavirer la barque. Cette fusion tourmentée peut étreindre la ballade et le grunge (“Intrepidamente descarada”, intrépidement effrontée) ou ressembler à une déflagration entre le hard rock et le reggae (“Serait-ce les averses”). Des hybrides qui proclament la liberté de genre et de ton. La frénésie déploie ses ailes, les mélodies entêtantes jonglent avec votre pouls, dévorées par l’énergie. Le rock vogue sur des souffles psychédéliques qui tournoient, flamboient (“Je cherche le sol”), avant de plonger grâce au violon qui lance des nostalgies lancinantes, en réminiscence du tango ? Cette tristesse extatique, la chanteuse et le guitariste l’ont dans le sang. Une overdose argentine piquante se déverse sur un rock français jubilatoire.

Audrey Jungle offre du piment brut, du rock acide et déjanté pour illustrer avec insolence la citation de George Eliot : “Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être”. Tout un programme…

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet album.